Belle année 2024 !

« Sous le ciel grisâtre de la médiocrité, écrire devient l’antidote à l’ennui contemporain. Les mots, tels des cocktails littéraires, viennent secouer les consciences anesthésiées par la banalité. Plume cynique, l’écrivain jongle avec les absurdités du quotidien, transformant l’insipide en satire ciselée.

L’écriture, c’est une révolte délicate, un doigt d’honneur artistique à la monotonie ambiante. Les pages comme des miroirs déformants, reflètent les travers de notre époque sans pitié. Écrire, c’est naviguer entre les lignes grises du conformisme, brandissant la plume comme une épée contre la fadeur ambiante.

Alors écrivain, transforme l’ordinaire en parodie délectable, dérobe la beauté du chaos ambiant et dévoile la splendeur de l’absurde. Dans cette danse littéraire, que chaque mot soit une pique, une étreinte sarcastique, une affirmation provocante. Car c’est dans l’écriture que réside la subversion délicieuse d’un monde qui mérite d’être défié, redessiné, réinventé. »

Cher lecteur, chère lectrice, qu’avez vous pensé de ce texte ? Il est joliment écrit, n’est-ce pas ? Son auteur manie la métaphore et la comparaison. Indéniablement. Il s’en dégage une certaine sensibilité, une fougue presque hugolienne. Mais peut-être l’avez trouvé pompeux, sans âme, faussement littéraire  ?

Pour tout vous dire, quand nous l’avons découvert à l’association, nous avons balancé entre admiration, car l’auteur a mis une seconde pour écrire ces lignes, et effarement.

Vous l’avez deviné, une intelligence artificielle a fait le travail. La consigne était : je veux un petit texte très court, incarné, très littéraire, avec le style de Beigbeder, pour promouvoir l’écriture. Selon nous, le résultat ressemble plus à du chatGPT qui fait son chatGPT qu’à du Beigbeder inspiré. Ouf.

Voilà une contrainte créative amusante : écrivez comme une intelligence artificielle…

Parce que l’intelligence artificielle n’a jamais eu la larme à l’œil en écoutant une formule magique et inspirée.

Parce que l’intelligence artificielle n’a jamais eu de fou-rire en entendant un nom de personnage équivoque.

Parce que l’intelligence artificielle n’a jamais mangé une galette des rois avec Anne, Florian, Louise.

Parce que personne ne peut écrire votre histoire à votre place, la Plume et le Clavier vous propose des instants de vie, d’émotion, de partage.

Toute l’équipe vous souhaite une année 2024 littéraire et inspirée, avec du cœur et de la passion !